FrenchEnglishEspañol
La vie au Centre








Le Centre Védantique est un ashram c’est-à-dire une communauté spirituelle rassemblée autour d’un moine que ses pairs ont désigné pour son expérience dans la méditation et le conseil spirituel.

Journée typeDimanche type


Les tâches quotidiennes rendues nécessaires par l’accueil des visiteurs (entretien des bâtiments et du parc, travaux ménagers, etc.) sont assurés par des bénévoles qui résident au Centre et n’ont pas d’autre engagement que celui de servir leur idéal, leur prochain et l’ashram.

Comme le Centre est un ashram, les grandes fêtes religieuses hindoues y sont célébrées ; et comme le Centre est védantique, l’anniversaire de la naissance des grands maîtres spirituels (Bouddha, Jésus, etc.) y est aussi fêté. Pour la même raison, les autres traditions religieuses du monde y sont étudiées en même temps que les Écritures indiennes.
Nos visiteurs viennent de tous horizons et pour des motifs divers. Ils viennent de Paris ou sa région comme de province ; d’Europe comme d’Afrique, des Amériques ou d’Asie. Ils viennent pour les cérémonies et fêtes ou pour les conférences, pour voir le Swami ou pour la vie communautaire, pour le caractère hindou du Centre ou pour sa vocation interreligieuse. La vie de l’ashram est rythmée par les activités spirituelles, le travail quotidien et les repas.

Pour une première découverte du Centre, le dimanche est la journée la plus appropriée. Ci-dessus les principaux horaires. On peut arriver à n’importe quelle heure. Il est recommandé de téléphoner pour vérifier si toutes les activités ont lieu, et pour s’inscrire éventuellement au repas. Toutes les activités sont libres ; une participation aux frais est demandée pour les repas.

LA NOURRITURE AU CENTRE

Fruit de l’énergie solaire stimulée par l’Infini, la nourriture donne joie et énergie au corps et à l’esprit.
La cuisine et les repas peuvent être aussi prière ou méditation. Nos repas sont sans viande ni poisson ni alcool, mais un mélange de saveurs des mondes oriental et occidental. Nos potager et verger fournissent une part de nos légumes et fruits, nos vaches, le lait et les laitages, nos ruches le miel.


LE PARC

Les deux accès de la propriété mènent au « château », bâtiment dans lequel les visiteurs ont rendez-vous avec les principales activités du Centre : c’est ici que se trouve la chapelle, où l’on médite et prie ; sous la chapelle, la « salle Sarada Devi » et une salle pour les activités ayurvédiques ; à côté de la chapelle, un salon où l’on se retrouve en général le soir pour des lectures ou des échanges ; dans le hall, derrière le comptoir d’accueil, une librairie, et, après le hall, sur la droite, la cuisine et la salle à manger, depuis laquelle on aperçoit l’une des parcelles réservées à la pâture des vaches, qui couvrent la plus grande partie des quinze hectares de la propriété. Au fond de cette prairie se dresse un kiosque au toit octogonal couronné du croissant de Shiva.

Les vitraux de sa rotonde illustrent deux aphorismes : « quand je sais que je suis tout, c’est la connaissance » « quand je sais que je suis rien, c’est l’amour ».


À droite de ce kiosque, on peut longer un bois, empli de chants d’oiseaux, et finalement aboutir à la plus grande prairie pour les vaches, et ceux qui les accompagnent trouvent là un endroit idéal pour contempler le ciel étoilé ou le soleil couleur d’or à son lever. Des chevreuils, aussi, se sont habitués à venir trouver refuge ici.

Revenant sur nos pas, nous serons arrêtés, devant Sarada Mandir (le bâtiment de deux étages à gauche du kiosque) par le jardin de fleurs, reflet du ciel et d’un travail habile. Une serre se trouve juste à côté, dans laquelle sont préparées et protégées les fleurs offertes aux cultes.

En s’engageant sur le chemin qui longe la serre, on aperçoit à droite un portail qui donne accès à la maison « Yatiswarananda », et à un autre bois. Plus loin, on arrive devant un hangar qui sert d’atelier. En face, un portail permet d’entrer dans le potager, clos de murs en meulière, centré sur un puits, quadrillé d’allées et agrémenté d’un bassin où des lotus reposent tandis que se faufilent les petits poissons rouges comme enchantés par la flûte de Krishna qui veille, penché sur l’eau. Revenant sur nos pas depuis le bassin, nous pouvons nous diriger vers l’étable, le long de laquelle se trouvent les ruches où les abeilles engrangent leur butin. Dans l’étable, les vaches, paisibles occupantes à l’année, et les toutes vives occupantes estivales, les hirondelles. Par chance, il y aura peut-être un veau ou une génisse, qui font toujours la joie des enfants, de même qu’ils apprécient toujours d’assister à la traite.

Le troisième portail du potager débouche sur  « Brahmananda Bhavan », qui est le bâtiment d’hébergement pour nos visiteurs, et qui longe le boulevard Victor Hugo. Avant de finir notre promenade, on peut, en longeant le mur du potager sur la droite, aller voir le verger.

Et maintenant que la promenade est achevée, à chacun désormais de choisir son chemin !

Mise à jour le Mardi 13 Décembre 2016