FrenchEnglishEspañol
Vous êtes ici : Accueil | Méditation | Le rôle du Mantra
Le rôle du mantra
Écrit par Swami RITAJANANDA
Le rôle du mantra  | Page 2  | Page 3  | Page 4  | Page 5  | Page 6  |

Le Mantra :
Om kâram bindu samyuktam nityam dhyâyanti yoginah Kâma-dam moksha-dam chaiva Om kârâya namo namah.
Les yogis méditent constamment sur la syllabe Om composée des sons O et M.
Cela, Om, comble tous nos désirs et mène à la libération.
Salutations encore et encore à ce symbole Om.


L’Inde apporte de précieux enseignements. Vous connaissez l'image de Shiva dansant. Il n'y a pas de danse de Shiva en Occident. C'est une contribution unique de l'Inde. Parmi les beaux fruits qui vous parviennent de l’Inde, son enseignement spirituel en est un. Il en est ainsi du mantra.
On ne saurait dire à quelle époque remonte la découverte de la puissance du mantra. Il a toujours été là, reconnu comme le moyen le plus efficace des disciplines religieuses hindous. On parle des Védas. Ils sont au nombre de quatre et, parmi les Écritures sacrées de l'hindouisme, ils sont fondamentaux. On les a traduits pour faciliter la compréhension, mais les hindous eux-mêmes n'essaient  pas de comprendre la traduction des Védas. C’est avec une grande attention qu’ils s'efforcent de les chanter en observant le son exact, l'intonation juste, le rythme et la modulation traditionnels. C'est  une loi qui ne doit pas être transgressée. On croit que réciter les Védas, sans respecter les règles établies, attire la malédiction.
Il y a partout en Inde des écoles fréquentées par des élèves qui apprennent à chanter et à moduler très exactement les textes sacrés en sanscrit, tels qu’ils l’ont toujours été. Le chant des Védas est auspicieux ; il apporte le bien. C’est ainsi que commence la tradition du mantra et de sa répétition.

Il y a quelques années, j'ai  rencontré un prêtre qui chantait des textes védiques ; je lui demandais qu'elle en était la signification. Il ne la connaissait pas. « On nous a appris à chanter très exactement, répondit-il, je ne sais pas ce que signifie les paroles. » J'ai  pensé avec étonnement qu'il chantait comme un perroquet, mais maintenant j'apprécie  mieux ce qu'il a voulu dire : le chant est par lui-même ce qu'il y a de plus important.
En Inde toutes les cérémonies comprennent des chants védiques. C'est  une tradition si ancienne, si répandue et si attachante que même chez les bouddhistes il y a toujours un prêtre qui vient chanter un texte sacré. La croyance veut que la récitation des chants védiques suffit à assurer le bien de toute la maison. Sri Krishna dit dans la Bhagavad Gita  : « Je suis le grand Sama. » Le Sama est un Véda chanté toujours avec des modulations particulières.
Les hindous croient que l'on  peut se purifier du péché par la méditation sur le mantra, être libéré et atteindre la béatitude. C'est  le salut. Donc, celui qui peut apprendre un mantra aura tout.



Mise à jour le Mercredi 01 Septembre 2010