FrenchEnglishEspañol

Afficher les événements

Sanskrit - Archives
Sanskrit

Les enseignements de Ramakrishna et de Vivekananda sont un appel à la créativité : un de leurs buts vise à développer toutes les potentialités de l’humanité. La science, l’art, la technique, comme aussi bien les tâches quotidiennes, tout doit être éveillé par ce souffle de l’esprit, en chacun de nous, de telle sorte que tous nous développions l’excellence de notre personnalité, pour notre bénéfice et celui de l’humanité. Pour aller dans le sens de ces enseignements, le Centre Védantique Ramakrishna propose à partir de cette année, une série de formations qui constitueront ce que Swami Vivekananda et, à sa suite, les précédents Swamis du Centre Védantique souhaitaient : une Université de l’Homme total.



Etude du sankrit

Pourquoi apprendre le sanskrit ?

Pour tous ceux qui veulent comprendre les sources de notre culture, pour tous ceux qui se passionnent d'étymologie, l'intérêt est évident. Pour qui veut accéder aux richesses des grandes bibliothèques sanskrites, à la culture indienne, la maîtrise de cette langue est  obligatoire. On peut dire également que cette langue est une véritable cure de jeunesse pour les facultés intellectuelles. Son étude implique, en effet, de développer simultanément les capacités de mémoire, d'analyse et de synthèse. Et plus qu'aucune autre, elle permet de structurer la pensée. Les indiens appellent cette langue "la langue des dieux". Comment faut-il comprendre cette affirmation ? Au-delà de l'explication mythologique, l'une des caractéristiques de cette langue est l'exceptionnelle richesse de son catalogue sonore. Un son est une énergie vibratoire. L'étude de ces énergies sonores et leurs associations est le fondement de la science des mantras, transmise oralement en Inde. Dans le cosmos, tout est énergie vibratoire, dans des fréquences et des densités variées à l'infini. Pour un indien, celui qui maîtrise l'univers sonore maîtrise la création entière. Il est à remarquer que les deux traditions, chrétienne et indienne, placent l'origine de la création dans un son primordial, le Verbe créateur. En Inde, ce verbe est le son "Om" que les yogis entendent en méditation et un mantra n'est rien d'autre que l'une des modifications, variées à l'infini, de la Vérité ultime.

Le sanskrit est-il ou non une langue morte ?

Il est souvent demandé : "le sanskrit est bien une langue morte, n'est-ce pas ?" La réponse est non. En tout cas pas dans le sens où nous l'entendons pour le grec ancien et le latin. Jusqu'en 1850 environ, l'essentiel des recherches humaines, en Inde, dans quelque secteur d'activité que ce soit, était consigné en sanskrit. D'où la richesse des grandes bibliothèques sanskrites. Dans un pays comprenant plus de cinquante langues vernaculaires, le sanskrit était par excellence la langue véhiculaire des personnes instruites. L'anglais, c'est vrai, a progressivement remplacé le sanskrit dans ce rôle. Mais aujourd'hui, le sanskrit reste l'une des 15 langues officielles de l'Inde. Dans plusieurs états, son enseignement est obligatoire dans le cycle primaire et la première partie du cycle secondaire jusqu'à l'obtention d'une maîtrise qui se soutient à un niveau comparable à celui de notre brevet élémentaire des collèges. Pour tous les lycéens qui se destinent à des études littéraires, le sanskrit est obligatoire car lui seul ouvre les sources de la culture indienne. Le sanskrit reste, bien sûr, la langue cultuelle des différentes traditions religieuses. Conscientes de ce fait, la plupart des écoles tenues en Inde par des jésuites chrétiens offrent un enseignement de sanskrit. Cette langue est également parlée comme une langue vivante dans les quatre grands campus universitaires monastiques fondées par Shankara aux quatre points cardinaux de l'Inde, Badrinatha au Nord, Dvaraka à l'Ouest, Puri à l'Est (avec aussi Kanchipuram) et Sringeri au Sud. Ces villes sont comparables aujourd'hui à Oxford et Cambridge en Angleterre.

L'enseignement

Créé en 1995, cet enseignement est ouvert à toute personne intéressée : aucun pré-requis, aucune sélection ne sont de mise – seule compte la motivation. Par rapport à d’autres formations, son originalité réside dans l’esprit qui l’anime. Ainsi qu’il en a toujours été dans les écoles traditionnelles indiennes, cette étude est considérée comme un yoga à part entière, c’est-à-dire un moyen de perfectionnement et d‘élévation de l’esprit. De même que les différentes activités du Centre ont pour finalité de présenter la parfaite actualité au XXIème siècle de l’enseignement plusieurs fois millénaire des Upanishads, de la même façon le cours de sanskrit est orienté vers l’accès et la compréhension des textes classiques de l’advaïta-védanta, compréhension intégrée dans la vie moderne de chaque jour.

Le cursus se compose de plusieurs parties, initiation, étude grammaticale, méthodologie d’analyse et de synthèse. Les élèves, suivis individuellement, travaillent par correspondance ou au Centre, selon leur rythme personnel. Une fois par trimestre, un séminaire de trois jours est proposé durant lequel un temps est réservé à la prononciation, à la déclamation védique ainsi qu’à la pratique du chant traditionnel.

Yves Baudron

Professeur de sanskrit depuis 15 ans et responsable du cours de sanskrit et de philosophie indienne (environ 30 élèves). Traductions de textes classiques (métaphysique de l’advaïta-védanta). Membre permanent de plusieurs groupes de dialogue interreligieux.





Pour vous inscrire, cliquez sur l'événement ci-dessous :

  
 
Date Titre Type
jeudi 17 septembre - samedi 19 septembre
09:00 - 16:00
Sanskrit - Yves Baudron Sanskrit
jeudi 14 janvier - samedi 16 janvier
09:00 - 16:00
Sanskrit - Yves Baudron Sanskrit
jeudi 31 mars - samedi 02 avril
09:00 - 16:00
Sanskrit - Yves Baudron Sanskrit
jeudi 09 juin - samedi 11 juin
09:00 - 16:00
Sanskrit - Yves Baudron Sanskrit
jeudi 15 septembre - samedi 17 septembre
09:00 - 16:00
Sanskrit - Yves Baudron Sanskrit
jeudi 12 janvier - samedi 14 janvier
09:00 - 16:00
Sanskrit - Yves Baudron Sanskrit
jeudi 23 mars - samedi 25 mars
09:00 - 16:00
Sanskrit - Yves Baudron Sanskrit