Pourquoi et comment méditer ?

2. Le deuxième principe de la psychologie du yoga nous dit que la connaissance est le résultat d’une modification du mental. Pour connaître un objet, le mental prend la forme de cet objet. Cette modification du mental est appelée vritti en sanscrit.

La connaissance est la relation entre le soi individuel et l’objet. Le pur atman, le Soi, ne peut pas connaître un objet. Le mental doit intervenir entre lui et l’objet, c’est-à-dire qu’il doit prendre la forme de l’objet. Lorsque la lumière de l’atman tombe sur cette modification du mental ou vritti, il en résulte la connaissance.

Les vrittis peuvent être de différentes sortes. Par exemple, lorsque nous regardons un arbre, le mental va vers lui et prend sa forme. C’est ainsi que nous connaissons l’arbre. Si vous fermez les yeux, le mental reproduit l’image de l’arbre et c’est ainsi que vous vous en souvenez. Et c’est ainsi également que ce que nous appelons la vie, ou l’existence, est formé de mondes dans les mondes. Exactement comme un arbre est un univers physique extérieur, il existe des mondes intérieurs subtils. Lorsque le mental est projeté vers un monde intérieur, nous sommes amenés à les connaître tous. Toutes ces modifications appartiennent au mental et à lui seul, elles sont appelées des vrittis.

Il ne peut y avoir de connaissance sans les vrittis. Dans le sommeil profond, le mental n’en produit pas et en nous éveillant, nous disons : « je ne savais rien ». Mais, même pendant le sommeil profond, un type particulier de vritti existe. Ce sommeil est un état dominé par tamas et il est appelé nidra vritti. Ce n’est que dans l’état de superconscience – le nirvikalpa samadhi – que le mental est absorbé dans le Soi et que seul l’atman existe. C’est l’état de pure existence. Toutes les sensations d’émotions ou de visions spirituelles, toutes appartiennent aux modifications du mental.

Alors qu’est-ce que la connaissance véritable ? Elle s’appelle prama en sanscrit. La fausse connaissance s’appelle bhrama. Une vague de pensées qui produit la connaissance vraie est appelée pramana et celle qui produit la connaissance erronée est appelée viparaya. L’attachement, la haine, la peur et les autres émotions, tout cela est causé par la fausse connaissance.

Vous pouvez dire que les idées abstraites comme la bonté, la beauté, l’infini, etc. sont des modifications du mental. C’est vrai ! Les idées abstraites comme l’énergie pure, la luminosité, etc. ne contiennent aucun objet. Malgré cela, elles ne sont pas mauvaises, mais servent notre propos pratique. La vague de pensées qui produit cette connaissance abstraite est appelée vikalpa. Lorsque vous vous installez pour la méditation et essayez de visualiser un dieu, votre connaissance n’est pas « vraie » parce que, en réalité, vous ne voyez pas votre dieu. En même temps, elle n’est pas fausse non plus, parce que votre imagination n’est pas quelque chose qui n’existe pas. Chaque fois que vous méditez, souvenez-vous de vos imaginations précédentes ! Lorsque votre méditation s’intensifie, l’imagination se transforme en connaissance véritable avec la vision directe de votre Divinité.

Cette connaissance véritable de la Réalité au-delà des sens est le but de la méditation.