FrenchEnglishEspañol
Vous êtes ici : Accueil | Activités | Célébrations | SRI SARADA DEVI PUJA

SRI SARADA DEVI PUJA

Evénement 

SRI SARADA DEVI PUJA
Titre:
SRI SARADA DEVI PUJA
Quand:
samedi 09 décembre 10:30 - 12:00
Où:
Centre Védantique Ramakrishna de Gretz - Gretz
Catégorie:
Célébrations

Description

Culte dédié à Sarada Devi, épouse de Sri Ramakrishna. Elle est le parfait idéal pour les femmes du monde d’aujourd’hui. La célébration est animée par des chants spirituels.

10h30 : Puja avec chants dévotionnels

12h00 : Repas de fête - inscription pour le déjeuner - par email: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou téléphone: 01 64 07 03 11


Sarada Devi est née le 22 décembre 1853 à Jayrambati, petit village du Bengale.

Promise très jeune selon la tradition millénaire à Ramakrishna, elle ne le rejoignit qu’en 1872. L’exaltation religieuse dans laquelle vivait perpétuellement son époux fut pour Sarada une joie, car cette exaltation comblait ses propres aspirations. L’union des deux époux resta chaste, mais fut cependant parfaite : aucun des deux n’était au service de l’autre puisque tous deux s’étaient mis au service de la réalisation du Suprême.

Après le départ de Ramakrishna en 1886, Sarada fut spontanément reconnue par tous les disciples comme le témoignage le plus clair et le plus éminent du message de Ramakrishna, et bien qu’elle fut vénérée par chacun, elle garda toujours sa simplicité native.

Sarada Devi a quitté ce monde en 1920.

Ses dernières paroles (prononcées avant chaque repas à l’ashram de Gretz) furent : « si vous désirez la paix de l’esprit, ne voyez pas les défauts d’autrui – voyez plutôt les vôtres. Apprenez à considérer que l’univers tout entier n’est pas différent de vous-même. Personne ne vous est étranger. Le monde et vous-même c’est tout un. »



SARADA DEVI,

un idéal pour les femmes d’aujourd’hui.

Conférence prononcée le 13 décembre 1998 par Swami Veetamohananda à l’occasion de l’anniversaire de la Sainte Mère.


Notre vie est façonnée, dans une grande mesure, par un idéal. L’enfant a besoin d’un modèle humain pour modeler sa vie et développer sa personnalité. C’est pourquoi, il idéalise un être humain ou mythologique dont il intériorise l’image. Profondément dans son inconscient, cette image intériorisée détermine ses attitudes, ses relations et sa conduite. A mesure qu’il grandit, il peut mettre de côté ses anciennes idées et en choisir de nouvelles. Ce processus se continue jusqu’à ce qu’il découvre son véritable Soi.

En général, le phénomène social domine la vie de l’individu. Comme nous avons pu l’observer, l’inconscient collectif de la société règne sous la forme d’un archétype humain, d’un idéal mythologique ou historique. Depuis des temps immémoriaux, à certaines périodes critiques, de grands personnages sont nés pour imprégner et marquer la vie idéale de millions de gens. Le pouvoir charismatique de leur image a changé la société tout entière.

Si l’on considère la capacité de l’idéal humain à influencer la vie individuelle et collective, il est surprenant que l’image de l’idéal masculin ait presque complètement dominé la culture et la civilisation tout au long de l’histoire. Bien que les femmes constituent presque la moitié de la population du monde, elles n’ont jamais eu, pour elles-mêmes, un idéal indépendant qui ait le même degré d’universalité qu’un idéal masculin.

Jusqu’à ces temps modernes, les femmes ne jouissaient pas de la liberté de vivre comme des membres indépendants de la société et de suivre leurs propres penchants et intérêts. La fréquence des guerres et les conditions d’insécurité sociale et économique avaient peut-être rendu cette dépendance inévitable.

Sachons, cependant, que des circonstances simplement contraires ne peuvent pas empêcher une femme vraiment supérieure d’accomplir sa grandeur. Cela est certain, des femmes ont triomphé de leurs limitations naturelles et des restrictions sociales. Les lois et les coutumes ne parviennent pas à enchaîner leur esprit. L’histoire de l’Inde montre que la période védique était un temps de haute culture et de liberté pour la femme. Les filles étaient initiées aux études des Védas. Et parmi les prophètes et les gens de lettres, de nombreux noms féminins sont mentionnés.

Il faut admettre, cependant, que la société moderne évolue rapidement. Les conditions sociales actuelles sont très différentes de celles des temps anciens. Le monde des femmes se développe et leurs intérêts, leurs styles de vie et leurs activités sont de plus en plus diversifiés. Tout leur est ouvert et elles sont appelées à jouer un grand rôle dans tous les domaines du bien-être national et social.

Les femmes modernes sont à la recherche d’un idéal qui les guidera pour faire face aux nouveaux défis. Les idéaux existant les rendront-elles capables d’obtenir une plus grande intégration de la vie individuelle dans la vie sociale tout en les menant à la libération de l’esprit ?

Le monde d’aujourd’hui ne fait aucune différence entre les sexes, les races et les classes, les communautés et les nations. L’interrelation a acquis de l’importance dans tous les secteurs : culturel, technologique économique… L’humanité dans sa totalité entreprend un processus global de reconstruction et d’intégration. Aucune force n’est plus essentielle aujourd’hui que le pouvoir de l’amour, et aucun idéal ne peut mieux générer cette force que celui de la mère. Le pouvoir intégrant de l’idéal de la mère dans la dynamique sociale a toujours été reconnu par Karl Marx et bien d’autres. L’histoire a montré que l’état d’esprit et les méthodes de type patriarcal n’ont rien amené d’autre que l’hostilité et la destruction. L’idéal de la Mère universelle unit et inspire l’amour fraternel et la coopération parmi les peuples et les nations du monde. C’est en incarnant et en démontrant son pouvoir unificateur,  constructif que des femmes éclairées ont joué un rôle significatif dans la société moderne.

Ecoutons Swami Vivekananda, le héros védantique : « A notre époque, Dieu devrait être adoré comme la Mère, l’Energie infinie …. Ce nouveau cycle verra les masses vivre le Védanta et cela viendra par les femmes. »

Comment cet idéal diversifié – celui de l’épouse, de la nonne, de la travailleuse, de la bénévole, de l’instructeur spirituel – peut être trouvé chez la Sainte Mère, Sarada Devi, est laissé à l’appréciation du chercheur. Car rien en elle ne pourrait satisfaire les organismes de relations publiques. Elle n’exhibait aucun pouvoirs occultes. Son amour universel ne pouvait être mesuré ; il était là, spontané, naturel, vibrant. Sa participation à la vie de Ramakrishna n’était pas un simple service extérieur, elle est toujours été une partie de sa vie. C’est cette attitude qui lui a gagné l’amour et le respect sans réserves de son époux. Sa maternité était bien au-delà de l’humanité. Intensément active, elle aidait discrètement tout le monde autour d’elle, sa famille, ses frères, ses belles-sœurs, leurs enfants, les amis qui venaient à elle, et menait une vie austère, dans le souvenir permanent du Suprême.

C’est cette personnalité universelle qui fait qu’elle est adorée de tous, Indiens et non-Indiens, Orientaux et Occidentaux, vertueux et pécheurs. On peut s’étonner qu’un esprit rationnel comme Swami Vivekananda ait tremblé devant elle ! On peut s’étonner qu’un géant intellectuel comme Swami Abhedananda l’ait adulée et ait médité sur elle !

Ecoutons ces mots de Swami Abhedananda. Ce sera la meilleure façon de l’honorer en cette fête de son souvenir.

« Méditons sur le lotus doré du cœur de Mère Sarada

Assise les jambes croisées,

La moitié de sa chevelure détachée coule sur sa poitrine,

Elle est drapée dans ses vêtements blancs,

Et porte des bracelets dorés.

Ses mains croisées reposent sur ses genoux.

Son regard est serein,

Son visage rayonne de grâce

Et son cœur fond à la pensée des souffrances des êtres vivants.

Elle irradie la lumière de la pureté.

Elle, la bienfaisante,

Venue pour le bien de tous.

Sa vie est centrée sur Ramakrishna et son mental

Est toujours dans les délices de sa pensée,

Elle est la véritable incarnation de ses idées,

La manifestation de la Maternité universelle,

Débordante de bienveillance universelle,

De bonté et de paix,

Dispensatrice de dévotion et de libération,

Rédemptrice de tous les Jivas

Distributrice de la connaissance divine. »

Lieu

Centre Védantique Ramakrishna de GretzCarte
Lieu:
Centre Védantique Ramakrishna de Gretz
Route/rue:
64 boulevard Victor Hugo
Code postal:
77220
Localité/ville:
Gretz
Pays:
Pays: fr