Le yoga intégral - Vedānta et émotions Approche non-duelle, dévotionnelle et bouddhiste des émotions

Évènement

Titre:
Le yoga intégral - Vedānta et émotions Approche non-duelle, dévotionnelle et bouddhiste des émotions
Date:
mercredi 3 novembre 2021, 09:00 - vendredi 5 novembre 2021, 17:00
Catégories:
Calendrier français, Séminaires Université de l'Homme, Yoga intégral, Calendrier anglais

Description

Le yoga intégral : Védanta et émotionslogo univ2emb.vigne

avec Jacques VIGNE (Vigyânand), Jacques BANCELIN (Yogindra), Martine TEXIER (Parameshvari)
3-5 novembre 2021
Programme et inscription papier


jacques vignesJacques VIGNE, Vigyânânand
Médecin psychiatre, il a consacré au moins la moitié de sa vie à séjourner dans les Himalayas suivant ainsi l’exemple de son maître Swami Vijyanânanda dans la tradition de Ma Anandamayi et de la nonne moniale bouddhiste Tenzin Palmo. Il est autant chercheur que contemplatif. Les conférences qu’il propose sont au carrefour des traditions de l’Inde et des sciences cognitives modernes en apportant des explications précises sur les liens entre ces traditions et les découvertes récentes en psychologie et en neurologie. Les méditations qu’il anime sont solidement fondées sur la tradition, et conduisent les participants à en vivre les effets dans tout le système psychophysique

 

martine téxier 2

Martine TEXIER Paramesvari
Formatrice en yoga, yoga nidra védique, yoga kriya védique et Yoga Maternité Naissance à l’Université de l’Homme. Elle a suivi avec joie l’enseignement de Swami Veetamohananda depuis 2013. Depuis plus de trente-cinq ans, elle est animée par la joie de la transmission et par une recherche renouvelée pour rendre les outils du yoga encore plus performants et plus adaptés au monde d'aujourd'hui. Son enseignement est un partage qui vient du plus profond de son être et qui s’appuie sur une pédagogie en évolution. Formatrice pendant trente-deux ans et directrice pendant six ans à l’école de yoga d’Évian. Directrice de l’école EVE yoga Maternité Naissance à Évian pendant quinze ans.

 

Bancelin recadreJacques BANCELIN, Yogîndra
Enseignant de yoga depuis 15 ans et formateur en yoga. Après une formation d’ingénieur, il a exercé des responsabilités managériales en entreprise pendant 35 ans et il a découvert le yoga à l’âge de 30 ans qui, plus tard, est devenu son chemin de spiritualité. Pendant de nombreuses années il a approfondi sa recherche dans la voie du vedānta d’abord par l’enseignement d’Arnaud Desjardins à son ashram de Hauteville, puis, après quelques voyages en Inde, au Centre Védantique Râmakrishna de Gretz où il a suivi assidûment l’enseignement de Swami Veetamohananda. Son intérêt pour le yoga et le vedānta, l’a amené à étudier le sanskrit pour traduire et mieux comprendre les textes fondamentaux. Il a également étudié et il pratique les rites védiques et le chant des mantras usuels. C’est avec passion qu’il s’attache maintenant à transmettre ce qu’il a reçu.


Le yoga intégral est l’intégration des quatre yogas dans notre vie et dans notre pratique : yoga de l’action (karma yoga), yoga de l’amour (bhakti yoga), yoga de la concentration (rāja yoga) yoga de la connaissance (jñāna yoga).
Ces quatre yogas intégrés dans notre vie quotidienne nous donnent accès à la connaissance. C’est ce que nous enseigne le chapitre 2 de la Bhagavad Gītā : « Dans cet état de contentement intérieur, toutes les souffrances sont détruites car l’intellect d’un être tranquille s’établit dans la paix et l’harmonie infinies. » (BG 2 – 65)
Les quatre yogas réunis nous amènent à la connaissance de la Réalité, l’impérissable brahman qui est l’Infini, la Source de tout. Nous n’avons plus à être identifiés à différents aspects du « moi égoïste », mais à Être, tout simplement, le cœur ouvert, prêts à nous donner totalement dans toutes nos actions, unis avec l’Infini, l’Absolu.

1. Approche non-duelle des émotions
Le mot sanskrit kleśa, les causes des souffrances qui génèrent des émotions (jalousie, colère, etc…), est à rapprocher du mot latin clavis, la clé. C’est ce qui entortille le mental, c’est ce qui nous bloque et nous verrouille comme une clé, enfermés dans avidya, l’ignorance ou le manque de vision.
Au contraire, le dharma, c’est ce qui régule et rend cohérent. Et la pratique c’est la méditation : « Médite sur ta vraie nature ». Il devient alors clair que l’émotion n’est pas notre véritable nature.
« Méditer consiste à étudier l’ego. Étudier l’ego c’est l’abandonner ». 2. Approche dévotionnelle des émotions
« Quand vous êtes en colère, dirigez la colère vers le Divin ». La bhakti, pratique de la dévotion, nettoie les kleśa. Avec la vibration des mantras, elle nous relie à la source infinie et "cuit" les émotions, elle exorcise les peurs, y compris la peur de soi-même.
Il s’agit d’aller au-delà des émotions par la méditation selon deux approches :

  • par focalisation, c’est la pratique du rāja yoga en suivant une image fixe
  • par observation, c’est la pratique du vedānta : suivre le mental tel qu’il est

3. Approche bouddhiste des émotions
La moniale bouddhiste Tenzin Palmo enseigne que : « L’essence de la pratique c’est la non-distraction » et que le rituel est important dans cette pratique de non-distraction. Ce qui purifie c’est de laisser couler la "rivière" de la compassion. Devant la difficulté d’être bon, Yuddhiṣṭhira dans le Mahābhārata dit : « La compassion est le dharma le plus élevé ».
Dans ses deux interventions Jacques Vigne développera ces trois aspects par un enseignement théorique et par la pratique de la méditation. Le yoga intégral dans la pratique dans la vie quotidienne
Dans la vie nous devons agir ; toutes nos actions sont importantes. Mais nous ne devons pas agir en étant emporté par nos émotions. Ne succombons pas au piège que Kṛṣṇa nous signale dans la Bhagavad Gītā : « Triple est la porte de cet enfer destructeur de soi-même : la passion (kāma), la colère (krodha) et la convoitise (lobha). Aussi, on doit renoncer à elles trois » (BG 16 – 21). Si nos actions sont guidées par les émotions telles que le désir, la passion et la colère, engendrés par l’avidité, nous sommes poussés à commettre des erreurs.
Le rāja yoga nous conduit vers l’action juste, le karma yoga, quand ce n’est pas le "moi" égoïste qui agit mais l’union de l’intelligence (développée par le jñāna yoga) et du cœur dans le bhakti yoga. Lorsque les actes viennent du cœur, c’est l’amour qui s’exprime, c’est-à-dire la force de vie.
Pour agir de manière juste, nous avons besoin de l’intelligence (buddhi). L’intelligence est la force qui nous révèle ce qui est juste. Si nous aimons l’action juste et suivons nos convictions, la méditation devient facile. Grâce à la méditation, nous avons la force de distinguer ce qui est irréel de ce qui est réel et parvenons ainsi à l’excellence du cœur et de l’intelligence. Jacques Bancelin et Martine Texier s’inspireront des propositions faites par Jacques Vigne pour animer des séances de pratique de yoga : postures, prāṇāyāma, méditation et yoga nidra.

Les séminaires de yoga intégral sont ouverts à toute personne en recherche de la vie juste en quête de soi. Les journées alterneront des temps de réflexion, des temps de silence et de méditation, des temps de pratique de yoga védique, de chant de mantras, de conférences. La participation à la vie de l’ashram et le karma yoga font partie du week-end.


Prix du stage /personne
180 € en pension complète / 90 € en externe
Accueil : la veille à partir de 17h Repas à 19h30 - Fin : vendredi à 16h00